Madonna insultée, Kristen Stewart boycottée: Les fans ont-ils pris le pouvoir sur les stars?

Mathieu Deflem
www.mathieudeflem.net

This is a copy of an interview published at Atlantico.fr, August 2, 2012.
Also online from the publisher and for download in pdf format.

Scroll down for the original English interview.

Please cite as: Deflem, Mathieu. 2012. "Madonna insultée, Kristen Stewart boycottée: Les fans ont-ils pris le pouvoir sur les stars?" (Interview conducted by Ania Nussbaum). atlantico.fr, August 2, 2012. Available online.



Les fans de Madonna exigent le remboursement de leurs places de concert, ceux de l'héroïne de Twilight n'en finissent plus de critiquer ses mœurs légères.

Certains fans de Madonna demandent à être remboursés après avoir déboursé plus de 200€ pour le concert de seulement 45 minutes à l'Olympia. D'autres aficionados de Kristen Stewart menacent de boycotter ses prochains films parce que l’héroïne de Twilight a trompé son partenaire, Robert Pattinson. Est-ce à dire que les fans sont désormais capables de détruire la carrière d'un artiste?

Mathieu Deflem: La popularité des artistes et la célébrité sont toujours basées, dans une certaine mesure, sur la réception des fans et, plus généralement, du public.

La célébrité n’est pas le propre de l’artiste. Elle définit uniquement la relation qui unit l’artiste à son public. Précisément : on ne peut être simplement célèbre en soi, on l’est vis-à-vis d’un public.

Mais aujourd’hui, les célébrités sont célèbres simplement pour le fait d’être célèbres. On peut citer les stars de la téléréalité, ou des noms comme ceux de Kim Kardashian ou Paris Hilton. Celles-ci sont complètement dépendantes du public, car elles ne possèdent aucun attribut susceptible de les rendre célèbres. Elles vont et viennent… Mais les stars qui sont célèbres pour une raison substantielle, qu’elles soient musiciennes, qu’elles réalisent des films ou qu’elles écrivent des livres, dépendent non seulement du public, mais aussi de leur talent. Ainsi peuvent-elles contrôler, dans une certaine mesure, leur aura, par exemple en faisant en sorte de ne réaliser que des films ou de la musique de qualité.

Qu’ont changé Internet et les réseaux sociaux dans notre relation aux stars et aux célébrités?

Ce qui a changé pour toutes les célébrités, c’est que le public a les moyens de participer plus facilement, d’exprimer ses inquiétudes ou son soutien. C’est principalement l’œuvre des nouvelles technologies de communication, via Twitter, Facebook, etc. Ainsi, le public joue un plus grand rôle dans la construction – et donc la destruction – d’une carrière.

Les stars qui sont en ligne donnent le sentiment que les interactions qu’elles ont avec leur public sont plus personnelles et directes. Mais cela n’est possible qu’en garantissant le fait que c’est bien l’artiste qui twitte et envoie des messages, et non un manager. Elles doivent ainsi occasionnellement répondre au message d’un fan ou Twitter au sujet de l’un d’entre eux.

Le but est d’entretenir l’idée que l’artiste se préoccupe de son public sur un plan émotionnel. Par exemple, en twittant un message à l’un de ses admirateurs, Lady Gaga donne à penser à de nombreux fans qu’ils ont la possibilité de créer un jour un lien personnel avec elle, bien que cela soit peu réaliste. C’est comme à la loterie : la probabilité est minime, mais l’important est qu’elle existe.

Les stars comme Kristen Stewart et Madonna ne sont-elles pas responsables de ces récriminations, du fait de leur présence sur les réseaux sociaux et des relations qu’elles y entretiennent avec leurs fans?

C'est exact, comme je vous l'indiquais précédemment. Ce qui est intéressant, c’est que ce phénomène aura lieu dans tous les cas, que les stars utilisent ces technologies ou non. De toute façon, le public, lui, en fera usage. Il est donc préférable pour les célébrités de participer au dialogue sur Internet. Par exemple, Lady Gaga possède un accès exclusif sur ses comptes Facebook et Twitter, ce qui les rend très personnels et lui permet d’en contrôler le contenu.

Au contraire, les stars qui ne sont pas sur Twitter personnellement seront malgré tout dans les conversations, et donc sujettes aux rumeurs… Seule une poignée d’entre elles, qui cultivent un certain culte du mystère (comme par exemple Mylène Farmer), profitent réellement de leur absence de la toile. Mais je doute que cette volonté de mystère soit un trait commun à beaucoup de stars aujourd’hui.

Quelle est la différence entre un fan et un membre du public?

C’est une bonne question, dans la mesure où la célébrité ne dépend pas simplement des fans, mais aussi des autres membres du public.

Le public est composé de fans, mais pas seulement : il y a aussi ceux qui s’intéressent aux stars et qui parlent d’elles parce qu’elles sont différentes.

La célébrité ne s’inscrit dans la durée que si elle repose sur un public large. Tout le monde parle de Lady Gaga, pas uniquement les petits monstres. Ces « non-fans » peuvent être soient neutres, soit défavorables à l’artiste. On voit par exemple émerger des querelles, des guerres sur Twitter entre les fans de différentes stars de la pop.

Ce dimanche, nous célébrerons l’anniversaire des 50 ans de la mort de Marilyn Monroe. Or il semble peu probable que les mésaventures de Kristen Stewart ou de Madonna aient pu arriver à Marilyn. La définition d’une « star » aaurait-elle évolué? S'est-elle dépréciée?

En réalité, il y a aujourd’hui autant de stars que par le passé. Internet et les autres médias ne font que donner l’illusion que tout le monde peut être célèbre. Mais généralement, cette célébrité ne dure pas. Par définition, une star est une personne qui possède des talents particuliers et des savoir-faire qui sortent de l’ordinaire, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Si l’on doit concéder une évolution, ce serait qu’il est plus difficile désormais de se hisser au rang de star. La barre est placée très haute aujourd’hui, et il est plus ardu de d’impressionner, du moins à long terme. Nous ne faisons qu’entretenir l’illusion que la célébrité est accessible à tout le monde. Mais, par définition, cela n’est pas le cas.

Propos recueillis par Ania Nussbaum.




Transcript of the original interview:

1. Madonna’s fans are complaining because her concert, for which some of them paid more than 200 Euros, only lasted for 45 minutes. Likewise, Kristen Stewart’s fans are threatening to boycott her forthcoming movies because she cheated on her partner, who is also one of the heroes of the movie Twilight, Robert Pattinson. Today, can the fans destroy the carrier of the star they admire?

Well, the popularity and fame of artists are always to some extent based on the reception by the fans and, more generally, the audience. Fame is not a characteristic of an artist, but of a relationship between the artist and the audience. One is not famous as such, but one can be famous only towards an audience, which consists of the fans (who like the famous person) as well as others (those that look on to famous persons and talk about them because they are different). What is different today are, I believe, at least two things: 1) Some people are famous simply for being famous. Examples include the reality TV stars or people like Kim Kardashian and Paris Hilton. They are completely dependent on their audience because there is nothing else to make them famous. They may come and go... But other people who are famous for some substantive reason (e.g. because they make music, make movies, write books, etc) rely on their talent as well as on their public. So they can control their fame to some extent, e.g. by making sure to make good music, a good movie etc. 2) What is different today for all famous people is that the audience can participate much easier in voicing their concerns or support, primarily because of access to new communications technology, via Twitter, Facebook and so on. So the public is more readily involved in making or breaking a career indeed.

2. Are the stars responsible for this phenomenon, given that they got closer to their audience, through Facebook or Twitter? 

Yes indeed. Interestingly though, the phenomenon takes place whether the stars use these technologies themselves or not. The public will use the technologies anyway. It is probably better for famous people to participate on the internet rather than not. For instance, Lady Gaga has exclusive access to her own Twitter and Facebook accounts, so it is very personal and she controls the content. But other stars, when they are not on Twitter, they are being talked about anyway and they become the subject of gossip... Few stars can take explicit advantage of their absence from the public to retain a sense of mystery (e.g. Mylene Farmer), but I suspect this is not typical for the famous people of today.

3. Thanks to internet, social networks and medias, such as Twitter, which fosters proximity, did the relationship between fans and celebrities change? 

Yes, as I said before. Also, one important element is that stars who are online create the sense that their interactions with their audience are more personal and direct. This can be achieved by assuring that the artist is tweeting and posting messages (rather than a manager) and by occasionally tweeting to or about a fan. This creates the idea that the artist is really involved and cares about the audience on an emotional level. For instance, by tweeting a message to one fan, Lady Gaga creates the idea towards many fans that they too could have a personal contact with Gaga, even though realistically this is very unlikely. It's like the chance to win the lottery: the chance is small, but there is a chance.

4. What is the difference between a fan and any ordinary person belonging to the audience? 

Good question, because fame is not merely a function of fans but also of others. These non-fans can either be neutral or against the artist. For instance, there are feuds, twitter wars between the fans of different pop stars. Fame of a more durable and profound kind relies on a wide audience. By example, everybody talks about Lady Gaga, not just the little monsters.

5. On Sunday, we will celebrate the anniversary of Marilyn Monroe’s death. It seems unlikely that Madonna’s and Kristen Stewart’s misadventures could have happened to her. Did the definition of a “star” change? Is it easier to become a star today? 

There are in fact just as few stars today as before, because the internet and other media only create the illusion that everybody can be famous. But mostly this fame is very fleeting. A star is by definition somebody with special skills and a special talent, and that remains difficult. If anything, it is more difficult now because the bar has been raised and it takes more to impress somebody, at least in any lasting degree. Our time only sustains the illusion that stardom is open to everybody. But it is not, by definition.

Interview with Mathieu Deflem conducted by Ania Nussbaum.


See related papers on popular culture and fame.